Avec Épistoire offrez le goût de la lecture ! 

UNIQUE : des livres que les enfants fabriquent jour après jour au fil de l’eau !

Notre maison d’édition est originale à plus d’un titre : nous ne faisons rien comme tout le monde. Pour donner le goût de la lecture, nous proposons à un enfant de recevoir des livres par la poste… petit à petit.

Chaque jour, il se voit remettre un chapitre dans une enveloppe à so nom. Il doit ensuite attendre le lendemain pour découvrir la suite. Cette attente bienvenue l’incite à faire travailler son imagination mais surtout aiguise son impatience.  Après avoir reçu son dernier chapitre, l’enfant assemble ses pages et les transforme en livre. 

Pour en savoir plus et s’abonner à nos livres

Pour les plus fragiles,  nos textes sont également accessibles en version pour « dys ». 

NOUVEAU : offrez désormais le goût de l’Histoire de France !

Pour donner le goût de l’Histoire dès le plus jeune âge, nous avons choisi un autre biais : un journal !

Cet hebdomadaire intitulé Epistoires de France revisite les grands événements qui ont traversé notre histoire. Chaque semaine, nous présentons à nos lecteurs ce qui s’est passé ce même jour dans les années ou les siècles précédents.

Par exemple, dans le numéro du 20 au 26 novembre, nos lecteurs découvriront que les Vikings ont assiégé Paris (24 novembre 885), que Montpellier a été fondée (25 novembre 985), que Voltaire est né (21 novembre 1694), qu’a eu lieu le premier vol habité en aérostat (21 novembre 1783).

Pour en savoir plus et s’abonner à nos journaux

Le meilleur des deux mondes

Le dernier numéro des "Epistoires de 1939-1945" innove à plus d’un titre. Désormais, la plupart de nos articles sont étayés par des documents d’époque disponibles sur notre site. Cette semaine, nos premiers papiers ainsi enrichis sont…

Télématin - 11 décembre 2019

, ,
Télématin 11 décembre   Très gentiment, Laura Tenoudji a parlé de nous et de nos journaux dans Télématin.

Et pourquoi pas la co-lecture ?

C’est Daniel Pennac dans son livre « comme un roman » qui pose la question. Que sont devenus les enfants qui, dans leur prime jeunesse, guettaient l’histoire du soir ? Pourquoi, une fois adolescent, ils renâclent, rechignent même…

On raconte des histoires sur nous

(La presse parle d’Épistoire !)